resotpe le club des entrepreneurs de Nantes
retour accueil Resotpe Accueil du site > Actualité économique > Aides à la création d’entreprise : n’hésitez pas à les solliciter
Aides à la création d’entreprise : n’hésitez pas à les solliciter

Les réseaux existants sont nombreux pour les porteurs de projets en vue de les accueillir de les informer et de les accompagner dans leur démarche.

Si vous visez une activité commerciale, il faut voir des Chambres de Commerce et d’Industrie. Pour les activités artisanales, ce sont les Chambres des Métiers et s’il s’agit d’une activité agricole les Chambres d’Agriculture naturellement. Mais il y a des réseaux complémentaires. C’est le cas par exemple si vous envisagez un projet lié aux nouvelles technologies. Dans ce cas par exemple vous pouvez vous adresser au RETIS (Réseau européen des centres d’entreprises et d’innovation) ou encore les relais d’EBN (European Business and Innovation Network). Tous ces organismes ayant des sites Internet, vous les trouverez facilement sur le réseau avec que toutes les informations sur les aides disponibles, les entreprises-cibles ainsi que les modalités de contact.

Plusieurs régions ont également leur propre organisme de promotion. C’est le cas notamment de Provence Promotion ou de Bretagne Innovation, etc…. Il y a également les ARIST (les agences régionales d’information stratégique et technique) qui aident les PME et PMI à mieux maîtriser l’information utile au développement de nouveaux produits et services ainsi que le réseau de conseillers CTI (centres techniques industriels) qui existe également dans chaque région et qui aide à la détection et l’émergence de nouveaux besoins industriels.

Au niveau des acteurs eux-mêmes, si vous êtes demandeurs d’emploi, Pôle-Emploi propose informations et services d’aides à l’élaboration de projets d’entreprise. Si vous êtes encore salarié d’une entreprise, renseignez-vous pour savoir si elle propose des actions d’essaimage qui vous permettent de bénéficier de sa part d’aides et des facilités de temps, de locaux et autres, pour votre lancement.

Enfin, pour la clientèle des femmes porteuses de projets, il exige des organismes de soutien spécifique tel que les CDIF (Centre d’Information sur les Droits des Femmes). Tout comme pour les hommes, elles ont également droit au FAG (le fonds de garantie de France Active) qui, en accordant un cautionnement voire des prêts d’honneur, peuvent débloquer les financements bancaires nécessaires au démarrage de projet.

Source : Comptanoo

Cliquez ici pour consulter l'ensemble des articles Comptanoo