Ce qui change en 2013 dans les services à la personne

Maintien du plafonnement des réductions d’impôts maintenu pour les services à la personne : L’avantage fiscal (crédit ou réduction d’impôt) pour les dépenses de services à la personne est maintenu à hauteur de 50 %, dans la limite de 12 000 euros par an (+ 1 500€ par personne ou enfant à charge, dans la limite de 15 000 euros).

En revanche, le plafonnement global des réductions d’impôts est ramené à 10 000 euros (au lieu de 18 000 euros + 4 % du revenu en 2012).

Suppression de la déclaration au forfait : A compter du 1er janvier 2013, le calcul des cotisations sur la base forfaitaire est supprimé (concerne les salariés intervenant en emploi direct auprès de particuliers employeurs).

Le calcul des cotisations sur le salaire réel est désormais obligatoire, c’est-à-dire sur la base de l\’intégralité du salaire versé, et non sur la base du SMIC. Une déduction forfaitaire de 0,75 € s’applique à chaque heure déclarée.