resotpe le club des entrepreneurs de Nantes
retour accueil Resotpe accueil site > Actualité économique > Services à la personne : le gouvernement apporte quelques précisions
Services à la personne : le gouvernement apporte quelques précisions

Services à la personne : le gouvernement apporte quelques précisions

L’affaire ayant fait quelque bruit et l’enjeu de l’opinion des personnes âgées étant électoralement non négligeable, le site du gouvernement s’emploie à « recadrer » les décisions prises à ce sujet récemment.

C’est ainsi qu’il rappelle qu’il fallait réduire les dépenses dans ce secteur du fait de l’importance de la réduction nécessaire du déficit des services publics. Tout en rappelant aussitôt qu’il reste très attaché à ce dispositif sans changement affirme-t-il pour les personnes les plus fragiles. Pour les autres il rappelle également que le crédit et la réduction d’impôt de 50 % sur les sommes engagées sur ces services restent inchangés et que seules les exonérations de charges sociales sont aménagées.

Concrètement par exemple, sa communication nous rappelle que sur les 6,8 milliards d’euros consacrés à ces services en 2010, seuls 460 millions seront touchés par la suppression des exonérations de charges.

C’est ainsi que parmi les publics qui seront préservées de ces changements figureraient notamment :

  • les personnes handicapées et invalides à 80 % titulaires de la prestation de compensation du handicap (PCH)
  • les personnes dépendantes, notamment les bénéficiaires de l’allocation personnalisée d’autonomie (APA)
  • les personnes âgées de plus de 60 ans ayant l’obligation de recourir à une tierce personne
  • les parents d’enfants handicapés
  • enfin, toutes les personnes âgées de plus de 70 ans.

Voulant répondre aux inquiétudes concernant le renchérissement du coût de ces services, sans répondre directement sur leur niveau, le porte-parole du gouvernement insiste également dans cette communication, sur le fait que les exonérations de charges sociales sur leurs personnels restent bénéficiaires des allégements de charges sociales dits "Fillon" jusqu’au niveau du SMIC. Le message est donc clair : si les salaires des personnels concernés restent « sages », les coûts devraient l’être aussi.

Pour toute précision supplémentaire vous pouvez vous reporter directement sur la page du portail du gouvernement qui affiche une série de questions-réponses rassurantes sur le sujet.

Source : Comptanoo

Cliquez ici pour consulter l'ensemble des articles Comptanoo