A quoi sert la danse thérapie ? Et, pour quel public ?

Sandra Walle, danse thérapeute a rejoint l’Association Iris en 2017. Ses interventions en tant que danse thérapeute participent à l’effort d’accompagnement de la personne fragilisée à travers le mouvement et s’adresse à tous les publics, de la petite enfance à l’adolescence et de l’adulte à la personne âgée, quelque soit leur situation ou leur difficulté rencontrée. La danse thérapie facilite auprès de la personne l’observation du mouvement dansé et de ses propres ressentis lors de l’observation. Ces ressentis activent des mécanismes corporels reliés à différentes zones dans le cerveau. Dans ce cadre bienveillant de création artistique, la personne peut accéder à des mouvements inexploités lesquels lui permettront d’améliorer ses capacités corporelles, expressives et relationnelles.

Une personne observant le mouvement d’une autre personne sera invitée à écouter ses propres ressentis et à les mettre en mouvement créant à son tour de la matière pour le mouvement d’une autre personne.

Une participante ayant des difficultés motrices a été amenée à utiliser d’autres parties du corps pour répondre aux propositions de mouvement puis à solliciter différemment la partie du corps en difficulté et à éveiller ainsi cette zone musculaire. Elle s’exclamera par la suite : « Si je ne peux pas bouger ma jambe par ici alors je la bougerai comme ça ! ».

A qui s’adresse ces séances ?

La danse thérapie peut intervenir dans les champs médicaux, sociaux, pédagogiques, judiciaires, associatifs et dans le monde du travail, soit dans diverses structures (liste indicative mais non exhaustive) : foyers d’accueil, foyers de vie, hôpitaux publics et privés psychiatriques et de soins généraux, maisons de retraite, centres médico-psychologiques (CMP), centres médico-psycho-pédagogiques (CMPP), centres pénitentiaires, centres d’aide par le travail (ESAT), Centre d’accueil thérapeutique à temps partiel (CATTP), instituts médico-professionnels (IMPro), instituts médico-éducatifs (IME), établissements médico-pédagogiques (EMP), instituts de rééducation pédagogique (IRP), hôpitaux de jour, écoles publiques, privées ou spécialisées.

Comment se déroule une séance ? A quel moment s’opèrent l’évolution, le changement ? Quels sont les bénéfices ?

Un atelier se construit sur trois temps : un rituel de début soit une entrée en matière progressive, puis un temps fort avec une phase d’exploration, et enfin un rituel de fin soit un retour au calme.

Outre les participants, bénéficiaires primaires de l’atelier de danse thérapie, les bénéficiaires secondaires peuvent être les membres de leur famille et autres aidants professionnels ainsi que les professionnels de la structure accueillante.

Les ateliers sont proposés en individuel ou en groupe. Les séances durent de 1h30 à 2h selon le type de population concernée et la forme d’intervention. La périodicité des séances se décide au début de l’engagement, après une rencontre préliminaire. C’est un travail qui se développe dans la durée, un minimum de séances est nécessaire.

Les effets escomptés d’un dispositif danse thérapeutique peuvent être une capacité améliorée à s’exprimer et communiquer par le mouvement puis verbalement ou organiser et structurer son mouvement puis sa pensée

Les groupes à médiation thérapeutique font l’objet d’évaluations très concrètes et précises. Les outils d’observation sont essentiels à toute intervention en art thérapie et plus particulièrement dans le cadre d’IRIS, en danse thérapie. Ils se distinguent des groupes d’activité occupationnelle à travers l’application de concepts clés, tel que le médium malléable. Le dossier de la revue Santé Mentale N° 226 illustre parfaitement la différenciation nécessaire entre ces deux types d’activités occupant une place grandissante dans le soin : le thérapeutique et l’occupationnel.

- Consultez "Santé Mentale" N° 226

Les séances se déroulent sur 1h30 à 2h avec une fréquence idéalement hebdomadaire ou bi-mensuelle, à préciser spécifiquement avec chaque structure.


Contact :

Pour plus d’informations