Accueil

&
&
&


Écrire aide à penser – aide à avancer – aide à imaginer – aide à exprimer – aide à digérer – aide à se poser –aide à détourner le cours de ses pensées – aide à réinventer le monde – aide à garder l’empreinte d’un moment – aide à prendre le temps – aide à modifier le temps – aide à transformer le passé – aide à saisir le présent – aide à inventer l’avenir – aide à tenir debout – aide à rester assis – aide à sortir les colères – aide à user de la tristesse – aide à en rire – aide à tourner la page – aide à mettre des mots sur des riens – aide à écouter – aide à voyager – aide à changer de regard – aide à s’évader – aide à se concentrer – aide à méditer – aide à rêver – aide à s’approprier la langue maternelle – aide à se prendre pour un autre – aide à être soi – et j’en passe. 

Écrivain éclectique aux publications polymorphes - romans, nouvelles - pièces de théâtre, contes… – j’aime surtout quand l’écriture donne une autre vie et une autre envergure à des situations et à des êtres que la société passe aux oubliettes. Mes personnages sont, chacun à leur manière, des individus à part, pas ordinaires, oubliés, exclus, anti-héros, périphériques et souterrains...

En 2009 ont été créés « Les ateliers d’Eva Luna », ateliers dont le nom et le sens ont été inspirés par la phrase d’Isabel Allende dans les « Contes d’Eva Luna »...
Les mots vont en liberté sans appartenir à personne, et avec un peu d’adresse n’importe qui peut se les approprier…
Sont regroupés sous ce vocable d’Eva Luna des ateliers d’écriture et divers accompagnements et réalisations autour de l’écrit, le tout s’adressant à des publics très différents.

Membre des eat, association d’auteurs de théâtre, et membre des Romanciers Nantais, je participe à des lectures, résidences et créations collectives. Les Ateliers d’Eva Luna sont par ailleurs présents dans plusieurs actions menées par l’association Écopôle et proposent des ateliers d’écriture sur des thèmes écologiques. Enfin je suis fondatrice de l’association SOS discrimination pour l’intégration des enfants et adultes en marge de la norme, association agréée éducation populaire.

Présentation

&
&
&

Pourquoi écrire ?

Le travail de l’écrivain se fait bien trop souvent assis. Et puis, avec le traitement de texte, la gestuelle est vraiment ridicule. Ces détails mis à part, j’aime bien écrire, depuis longtemps. Enfin vers vingt ans, je n’étais pas si sûre de ma vocation. J’avais l’impression de porter un genre de penchant artistique sans trop savoir artiste en quoi. J’aimais le roman et la poésie mais aussi la peinture, le dessin, le théâtre, le chant, la musique, et pourquoi pas la vannerie, la poterie, le papier mâché, la faïence de Quimper, les jardins japonais, les masques Nô, j’en oublie. Je me voyais bien un peu dans tout ça et je me suis essayée à ce qui se trouva à ma portée. Sans révélation. Sauf en écriture...

Oh l’écriture ne me semblait pas, au début, être une pratique plus agréable qu’une autre. Mais voilà, les histoires qui me traversent ressortent en mots et pas autrement. Pourtant, souvent à l’origine des nouvelles, des poèmes ou romans, il y a surtout des images. Je m’en souviens, de cette ouvrière agricole à croupetons dans les vignes et toute à son affaire tandis que moi je n’avançais à rien. Ses gestes précis et répétés. La façon dont les outils prolongeaient ses mains. La façon dont, raide comme elle était, elle trouvait malgré tout entre les ceps la position propice à la besogne. Ceci sous l’œil satisfait de l’employeur du cru. Cette image de vendanges a été à l’origine de ma première nouvelle publiée, Avec les mêmes gestes, des heures, parue dans la revue Voix , créée par Jérôme Garcin.

&& Certaines images émergent de l’expérience, d’autres de l’intérieur (imaginaire, imagination, souvenir, qui sait). L’image à l’origine de Bayou, c’est celle de deux personnes qui se tiennent par la main, un adulte et un enfant. Ils avancent ainsi vers on ne sait où sur un chemin mystérieux. Ce sont les éditeurs de l’Atelier du Gué qui, en 1980, publient Bayou, mon premier roman.

&& Suivent des nouvelles, des contes pour enfants, des pièces de théâtre jeunesse… Une image dont je me souviens aussi est celle d’une petite fille seule dans une cour de récréation, mâchonnant de la boue ou du sable tandis que d’autres enfants jouent bien loin d’elle. De cette image est né, longtemps après le premier, mon deuxième roman l’Anorme, publié par l’Atelier du Gué en 2002.

 && L’Oeuf est né d’images multiples. Dans lesquelles il y a toujours un personnage qui est là, attendant ou vaquant à ses occupations, et un personnage qui surgit ou va surgir. De derrière une colline, d’entre les branches d’arbre, d’un chemin éclairé par la pleine lune, de l’autre côté du monde ou du ventre d’une femme. Il y a aussi des personnages qui s’éloignent, absorbés par un chemin qui soudain échappe au regard. Dans l’Oeuf le monde est une mappemonde dont on peut entrevoir, en se penchant bien, les régions les plus lointaines. Certains, par contre, ne voient pas plus loin que le tour de leur village.

&& Pour moi l’écriture naît d’images mais aussi de phrases entendues. Banales. Quelquefois cruelles. Et qui reviendront comme un leitmotiv dans l’histoire. C’est le « il n’y a pas de place » de l’Anorme, le « C’est pas un étranger, au moins ? » de l’Oeuf.

&& Voilà comment naissent mes histoires. Des bribes de phrases. Des couleurs. Une ambiance. Les mots de l’écrivain ont quelque chose de la note de musique et de la peinture. J’aime bien tous ces mots. Des mots vivants. Mes personnages sont causants. Quand ils ne discutent pas ils monologuent. Tout ceci, les images et les bouts de phrase, est noté sur des petits carnets, des cahiers, des feuilles. Le soir. Au petit matin. Dans le train. Dès que ça se présente. Cette période durant laquelle n’interviennent ni pensée logique ni volonté, seulement une sorte de recueillement, peut durer un an, ou plus. Ensuite, quand une histoire s’impose, commence le travail. Ces images et ces mots sont arrivés en kit. Il faut travailler pour parvenir au plus près de cette espèce de modèle intérieur qui s’est créé. On s’égare. On reprend. Toujours je suis obligée d’éliminer ou de transformer des personnages qui pourtant me plaisent, de supprimer des phrases, voire des chapitres entiers. Même bien écrits ils deviennent superflus quand ils alourdissent ou déforment le dessin global. Le travail d’élagage est ingrat et long pour un roman. Une nouvelle ce n’est pas pareil, les coups de ciseaux sont immédiats.

&& Mon écriture est faite d’inspirations et ensuite de tâtonnements. A l’époque de Bayou je voulais tout de suite arriver à l’essentiel, trop frustrant. Aujourd’hui je préfère procéder par tâtonnements. Il y a eu plusieurs versions de l’Oeuf, comme du précédent roman. Heureusement il y a un moment où ça s’arrête, la version est la bonne. Pas parfaite dans l’absolu, évidemment. Parfaite par rapport à l’image intérieure dont je parlais. Elle lui correspond exactement. C’est fini.

&& Je le disais, j’aime bien écrire. L’écrivain, même immobile, voit du pays. Il y a cette force de l’imaginaire en mouvement – celle de l’océan - parvenant, avec comme seul outil un alphabet, toujours le même, à modeler encore et encore une nouvelle histoire.

Créations et publications

&
&
&

Nouvelles…

Le temps est goulu, il avale sans discernement le meilleur et le pire. Au royaume de l’éphémère la revue littéraire trône. Le XXème siècle en a vu mourir presque autant qu’il en a crées. Le talent ne suffit pas à subsister, il faut en supplément conviction et pugnacité hors norme. Ainsi mes premiers écrits ont-ils été en partie publiés dans des revues aujourd’hui disparues. Introuvables, peut-être pas, difficiles à saisir, sûrement.

Lire la suite

Les disparues…

Ma toute première nouvelle, Avec les mêmes gestes, des heures, a été publiée en 77 dans la revue Voix, dirigée par Jérôme Garcin. Auteurs au sommaire : Julos Beaucarne, Tite Lhee, Eric Ardouin, Suzanne Cattan, Sylvie Beauget, Jean-Pierre Faye.

Plusieurs de mes nouvelles ont été publiées dans la revue Minuit, dirigée par Jérôme Lindon, et dont Mathieu Lindon était
directeur littéraire.

Minuit 33 – Auteurs au sommaire : Samuel Beckett, Jean Echenoz, Michèle Pierret, Emmanuel Jouanne, Arnauld Renouard de Bussierre, Hervé Guibert, Robert Varlez, Sylvain Germain, Martin Vaughn-James, Vincent Caulier, Frédéric-Yves Jeannet, Sylvie Beauget.

Minuit 35 – Auteurs au sommaire : François Bouchard, Michel Longuet, François Poirié, Pierre Alix, Jean-Noël Potte, Aïda Kebadian, Frédéric-Yves Jeannet, Christian Rullier, Arnauld Renouard de Bussierre, Joëlle de la Casinière, Christian Jacomino, Sylvie Beauget.

Minuit 37 – Auteurs au sommaire : Samuel Beckett, Maurice Roche, Antonio A. Guerrero Hernandez, Pierre Alix, Christian Rivot, Michel Longuet, Clément Magneau, Guy David Lombardo, Luc Pinhas, Joëlle de la Casinière, Sylvie Beauget, Alain Sellier, Marc Voline, Robert Linhart.

Minuit 46 – Auteurs au sommaire : Eugène Savitzkaya, Hervé Guibert, Jean-Louis Bailly, Michael Delisle, Sylvie Beauget, Michel-Henri Jaworski, Thierry Kerrest, Luc Dellisse, Dazat et Longuet.

Ubacs était à la fois une revue littéraire et une maison d’édition crées à Rennes par le poète Yves Landrein. La maison d’édition La Part Commune a succédé à Ubacs. La revue Ubacs a été très éphémère (10 numéros) et j’ai eu la chance de participer à l’un de ces numéros.
Ubacs n°7 – Auteurs au sommaire : Mathieu Bénézet, Alain Coulange, Charles Juliet, Yves Landrein, Micheline Berké, C.T., Jean-François Lemoine, Claude Louis-Combet, Marcelin Pleynet, Claude Margat, Jean-Louis Clavé, Jeffrey Arsham, Pierre Rottenberg, Sylvie Beauget, Hervé Carn, François Perrin, Gilbert Renouf.

Les actuelles

Le Gué et Brèves Née dans les année 70, la revue littéraire Le Gué dirigée par Martines et Daniel Delort est à la fois une référence historique en matière de nouvelles et une référence contemporaine : la revue Le Gué est devenue Brèves… et le n° 111 de Brèves est sorti il y a peu de temps, en novembre 2017.
Autrefois publiées dans le Gué, mes nouvelles ont été plus récemment publiées dans Brèves…

Le Gué n°6/7 – Auteurs au sommaire:Sylvie Beauget, Jacques Belmans, François Bregis Cadet, Gaby Chalvin, Jean-Paul Chazelet, Mayette Coquillo, Jean Donostia, Michel Lamart, Yves Legarrec, Yvonne Maupas, Etienne Olivier, François-Charles Pasteur, Jean-Marie Le Sidaner, Marie Simon.
Le Gué n°14/15 – Auteurs au sommaire : Sylvie Beauget, Marc Simon, Pierre Ziegelmeyer, Jacques Jouet, Véronique Ingold, Simon Passager, Chantal Vuillod.

Brèves 98 – Auteurs au sommaire : Carole Zalberg, Christine Monot, michel Ots, Sylvie Beauget, Agnès Thomas, John Baude, Olivier Salaün, Xavier Lapeyroux, Nathalie Peyrebonne, Nathalie Saulnier, Jerome K.Jerome, Daniel Kermann.
Brèves 111 – Auteurs au sommaire : Annie Saumont, Daniel-Louis Etxeto, Alain Faure, Marie Frering, Liliane Gourgeon, Fabien Maréchal, Sylvie Beauget, Valérie Schlée, Patrick Bodeele, Hugues Vial, Fabrice Schurmans, Frédérique Germanaud, Sylviane Moraisin-Hyski, Joël dessaint, Livia Léri.

15 K


Né en 2016, le site 15 K publie chaque mois une nouvelle en version numérique, et en version audio. Depuis la création du site une intéressante bibliothèque de nouvelles est déjà constituée. 15 K a publié en décembre 2016 ma nouvelle L’histoire, parue dans Brèves 98.

Recueils collectifs

Écrite en 2016, La Boite à Musique a été publiée en janvier 2017 dans le recueil de nouvelles des Romanciers Nantais « Folles Journées », paru aux Éditions Petit Louis.
Prochain recueil collectif courant 2018.

Liens 
Brèves : www.atelierdugue.com
15 K : www.15k.fr
Les Romanciers Nantais : www.lesromanciersnantais.com

Romans

Trois de mes romans ont été jusqu’à présent publiés...

  • Bayou, publié en 1980 aux éditions l’’Atelier du Gué, raconte le périple d’un enfant perdu…
    « Dix-douze ans, dernier palier de l’enfance… Un jour, Dix-Douze tombe du train comme le tout petit enfant tombe de sa mère. Mais le sol est mouvant car toutes sortes de boues encombrent désormais les lacs extra-utérins. A demi enlisé, Dix-Douze sera recueilli par Mystère 4, l’homme grand au nom d’avion qui dans le ciel trace des sillons à récolter des tempêtes. Ensemble, ils entreprendront un long périple au pays des marais... »

Lire la suite

  • L’ Anorme, publié en 2002 aux éditions l’Atelier du Gué, s’ouvre sur la première rentrée scolaire d’une enfant hors de la norme. De catastrophe en catastrophe l’enfant tente avec peine de décoder les lois de la société, de s’inventer la place qu’on ne lui offre pas. Le chemin de l’enfant croise celui d’un immigré africain fraîchement arrivé en France. Lui aussi va de découverte en découverte et de combat en combat…
  • L’Oeuf, publié en 2012 aux éditions D’un Noir Si Bleu , propose un voyage dans le XXème siècle à travers l’histoire de trois femmes en recherche de liberté. « Il y a d’abord Fanette, enfant de l’assistance dans les années 30, puis jeune ouvrière rejetée par son entourage à cause de cet homme, cet italien dont elle s’éprend et qui s’en va. Il y a ensuite Aline, sa fille. Elle sera indépendante, fière… Tout aussi différente elle ne sera pas plus acceptée... Il y a enfin son enfant à naître qui nous raconte sa famille... »

Liens :
www.atelierdugue.com
www.babelio.com (commentaires sur L’ Oeuf et sur l’Anorme)

Pour commander l ’Anorme, contactez l’éditeur l’Atelier du Gué, pour commander l’Oeuf , DNSB ayant cessé ses activités d’édition, contactez-moi en attendant la nouvelle édition.Si vous aimez les livres, voyez avec l’éditeur, l’auteur, le libraire indépendant le plus près de chez vous… évitez en faisant vos emplettes sur n’importe quel site de nourrir les chaînes commerciales qui tuent le livre !

Théâtre

Ce que je préfère dans le théâtre : l’ambiance… La scène, les voix, les lumières, les coulisses… toute cette autre vie… Si j’ai écrit des pièces de théâtre c’est pour le théâtre, l’envie d’entendre et de voir des textes enfin sortis du livre, c’est pour l’art vivant. Mes premiers textes de théâtre étaient destinés aux enfants :  Sophie et sa poupée de malheur , Marion Caméléon (Spectacles joués par le Théâtre de la Petite Ortie à Nantes). J’ai ensuite écrit une pièce de théâtre jeunesse : Blanc-Bitume (Spectacle joué par la Compagnie Banquise au Théâtre d’Ivry en 88-89).

Lire la suite

Puis une pièce de théâtre jeunesse et adulte : le livre-CD Hercule est fatigué, éd SOS Discrimination a été publié en 2013. La première représentation a eu lieu au TNT à Nantes en mars 2014.

En 2014 deux de mes textes de théâtre ont été sélectionnés pour être publiés dans des recueils collectifs : "Cabaret du Futur" - dialogues sur des thèmes de science-fiction - édité par Color Gang en septembre 2015 et "Cadavres exquis, Cervantes-Shakespeare", édité par les Cahiers de l’Egaré en février 2015.

Un autre texte, I want Isis, est publié en 2017 par la Compagnie La Libre Association dans le recueil « Robots, Clones et Compagnie », publié par Color Gang. Cette micro-pièce a été jouée Salle Vasse à Nantes en mai 2017 et dans différents festivals durant l’été 2017, puis en janvier 2018 au Café Rouge Mécanique à Nantes.

J’écris de nombreux textes de format court, certains n’étant pas publiés mais joués. En novembre 2014 j’ai participé au festival L’été en Automne à Chaumont (Champagne), l’un de mes textes, Nouvelles du jour, étant lu lors de 2 soirées durant le festival. En mai 2015, deux de mes textes ont été sélectionnés pour la scène ouverte Petites formes en grande forme au Théâtre de la Loge, à Paris. En 2015 aussi un autre texte de théâtre, Évidemment le Père est aux Anges a été mis en scène et joué par la Compagnie nantaise Contes à rebours.
J’ai écrit en 2017 mon premier texte de théâtre chanté Couleur canicule. Mis en scène par Yto Legout, mis en musique et accompagné par la pianiste Stéfania Dauchel, il a été joué au Théâtre de Ligné (44) lors de cinq représentations dans le cadre du spectacle « Les enchantés ».

Liens
www.eatheatre.fr
www.eatatlantique.fr

Les Ateliers d’Éva Luna

&
&
&

Les Ateliers d’Eva Luna apprivoisent les mots. Pour redonner aux mots toute leur place et transmettre le plaisir d’écrire j’accompagne enfants, adolescents et adultes, particuliers, associations, entreprises, professionnels de la culture et de l’environnement…

Titulaire d’une maîtrise de lettres, j’ai par ailleurs suivi la formation de la DRJSCS « Lire et Ecrire en Pays de Loire » et participe à des échanges de pratiques. J’anime depuis 2009 des ateliers d’écriture auxquels sont venus s’ajouter, depuis 2012, d’autres actions autour de l’écrit : accompagnement à la rédaction d’écrits professionnels, résidences sur les territoires, biographies personnelles et collectives...

Vivant dans le vignoble nantais, j’interviens fréquemment sur Nantes, la région nantaise et les départements limitrophes mais aussi dans d’autres lieux pour des résidences ou actions plus ponctuelles.

Accompagnement à la création d’un livre

J’ai mis en place une formule à la carte permettant d’accompagner des personnes qui ont un projet personnel d’écriture (autobiographie, témoignage, fiction) ou une contrainte professionnelle (mémoire, dossier, thèse, outil de communication). Ce service est original , il s’adresse à tous ceux qui ont une autonomie d’écriture tout en ayant besoin
d’un regard extérieur pour construire leur projet d’écriture et le finaliser.

En savoir +

Aide à la construction du livre
À partir des premiers éléments (simple projet, premier et dernier chapitre pour les livres déjà avancés) je propose :

  • Un questionnaire me permettant de mieux analyser les besoins en termes rédactionnels 
  • Une séance de 3 heures pour construire le projet, élaborer le fil conducteur du livre, définir le point de vue, le style, le volume global, rechercher le type d’écriture le mieux adapté au projet à partir de l’intention de celui qui rédigera le livre et de la matière dont il dispose (notes, éléments déjà écrits ou éléments transmis oralement), retravailler sur les 10 premières pages si elles sont écrites.
  • Une synthèse du travail effectué durant la séance.

À l’issue de cet accompagnement l’organisation du livre (chapitres, etc) et le plan d’écriture sont clarifiés, les principaux atouts et les points de vigilance sont identifiés ainsi que le ton et le contenu des premières pages. Le livre est lancé !
Cette première séance peut être suffisante si l’écriture est maîtrisée.

Accompagnement à la rédaction
Aide en cours d’écriture sur le plan syntaxe ou sur l’organisation du contenu. La durée de cet accompagnement dépend du volume du livre. Il faut généralement compter 10 h pour un travail de relecture et d’aide sur vingt à trente feuillets A4 si la séance de construction préalable n’a pas eu lieu et 1h pour 10 feuillets si la séance a été effectuée.
Travail de relecture, de conseil ou de réécriture lorsque le livre est achevé. Comme pour l’aide en cours d’écriture la durée dépend du volume du livre mais aussi du travail préalable effectué.
L’accompagnement peut être demandé en cours d’écriture et à la fin, avec par exemple une première phase de relecture à mi-chemin et une seconde lorsque le livre est achevé.

Les Ateliers d’écriture

Les mots appartiennent à tous… et l’atelier d’écriture permet à chacun de se les réapproprier. Espace ludique et créatif, espace de liberté, l’atelier d’écriture est un stimulant pour l’imagination et pour l’expression. Il peut s’adresser à des écrivants habiles et prolifiques comme à ceux qui d’ordinaire n’écrivent jamais ou si peu… C’est toujours un lieu d’échange, d’écoute et de découverte. L’atelier d’écriture a différentes vies. Il varie selon le contexte, le groupe et le fil conducteur que l’on se donne. Les diverses expériences présentées ci -dessous témoignent de cette variété et des ateliers qui peuvent être proposés.

Les Ateliers d’écriture en milieu scolaire

Écritures théâtrales
Elles s’adressent à des collégiens ou lycéens… Depuis 2011, dans le cadre des actions des EAT (écrivains associés de théâtre) nous animons des ateliers d’écriture dont l’objectif est la création d’une pièce de théâtre. L’auteur écrit à partir des éléments collectés en ateliers. Certaines interventions ont lieu auprès d’élèves motivés par le théâtre ou plus globalement par la littérature, d’autres auprès d’élèves a priori éloignés de la lecture et de l’écriture. Quel que soit le contexte, les ateliers aboutissent à la création d’une pièce ou de saynètes qui seront jouées par les élèves.

Écritures poétiques, chansons
En septembre 2017 nous étions une vingtaine d’artistes à intervenir pour plus de quatre cents lycéens d’Ille et Vilaine lors d’une journée d’intégration initiée et organisée par le Théâtre de 7 lieues. Journée destinée à la fois à faire découvrir diverses pratiques artistiques et à favoriser, via ces pratiques, l’intégration de chacun. Les temps d’atelier avec chaque groupe étant courts j’ai opté pour un travail d’écriture vif et rythmé en lien avec un musicien grâce auquel les poèmes sont devenus des chansons. L’occasion pour les lycéens de découvrir, même rapidement, le plaisir d’écrire, d’explorer à la fois le langage, les notions de rythme et de musicalité.
L’écriture de poèmes et de chansons convient à tous les âges et peut se faire lors d’ateliers ponctuels, à l’occasion d’événements, de festivals.... Comme durant le dernier Festival Graine d’Automne à Nozay (L.A.), les ateliers d’écriture poétique s’adressant cette fois à des enfants de l’école primaire et à des collégiens.

Écritures diverses
Depuis 2016 j’anime, avec une enseignante, des Ateliers artistiques auprès d’élèves de 5ème. Durant ces ateliers les élèves pratiquent des genres d’écriture différents, poésie, narration, dialogues… Ils produisent eux-mêmes leurs textes, nous intervenons pour proposer des déclencheurs d’écriture et pour accompagner la finalisation des écrits.

Dans le cadre des TAP j’ai eu aussi l’occasion d’explorer, durant deux ans, différentes formes d’écriture avec des enfants de l’école primaire, du CP au CM2. Durant ces ateliers hebdomadaires ont été expérimentés l’écriture poétique, les rimes, le rythme, les calligrammes et les dialogues improvisés.

Les Ateliers d’écriture pour adultes ou tout public

Il y a autant d’ateliers d’écriture différents qu’il y a de groupes. Impossible donc, d’en faire une liste exhaustive. Voici divers contextes dans lesquels j’interviens...

Lors d’événements Écopôle j’anime des ateliers sur des thèmes écologiques…Depuis 2012 les Ateliers d’Eva Luna sont présents lors de manifestations, d’ateliers ou de fêtes ouverts à un large public, depuis 2015 durant la SERD (Semaine Européenne de Réduction des Déchets) et dans les « Carnets de Balades » d’Écopôle.

En savoir +

Je participe à des événements autour du livre, dans les médiathèques… Livres en Fête, Passages de Livres… ou autres manifestations, je propose des ateliers d’une demi-journée, d’une journée, ou des ateliers réguliers, ouverts à un public familial. J’interviens aussi en médiathèque pour des lectures de mes textes, en lien ou non avec des ateliers d’écriture.
Dans le cadre d’un appel à projets initié par Mobilis j’ai, avec la librairie l’Odyssée et une enseignante du Collège Pierre Abélard à Vallet, conçu et réalisé un parcours du livre destiné à faire connaître la chaîne du livre et les métiers du livre. Ce projet, qui comportait, entre autres, des ateliers d’écriture, s’adressait dans un premier temps aux collégiens pour s’ouvrir ensuite à un plus large public.

J’anime des ateliers d’écriture dans le cadre de diverses manifestations. J’ai travaillé ainsi en 2015 avec Cosmopolis, l’espace international de la Ville de Nantes, lors de la manifestation Cosmopolis d’automne, organisée cette année-là sur le thème du Fleuve.

Les Ateliers d’Eva Luna interviennent sur divers centres socioculturels et Maisons de Quartier de Nantes-Métropole, de façon ponctuelle ou pour des ateliers d’écriture à l’année.

Les ateliers d’écriture peuvent aussi être réalisés à la demande d’associations. J’ai eu le plaisir de travailler avec l’association Handicaps Acoustiques 44, d’abord à l’occasion des Assises de l’association, en 2016, puis en 2017 et 2018. Ces ateliers, ouverts à tout public, sont organisés de façon à être accessibles aux personnes ayant un handicap acoustique(acouphènes, hyperacousie), notamment en éliminant autant que possible les bruits parasites. Ce qui était au départ une contrainte est rapidement devenu un avantage, l’ambiance des ateliers d’écriture étant particulièrement sereine et l’écoute de l’autre très attentive. Tous ceux qui souhaitent participer à des ateliers d’écriture et sont en recherche d’un cadre apaisé et sécurisant peuvent bénéficier d’un tel contexte.

Résidences sur les territoires…

Il s’agit de collecter les paroles des habitants d’un quartier ou d’une commune, d’instaurer de la relation et des débats et de réaliser en lien avec les habitants différentes formes artistiques. Durant ces résidences sont mis en œuvre un projet artistique et un travail d’écoute. Les ateliers d’écriture, à la fois pratiques créatives et pratiques d’éducation populaire, participent à cette mise en œuvre.

Depuis 2016 j’interviens à la Maison de Quartier Accoord-Halvêque à Nantes avec Simon Poulain, auteur, réalisateur sonore et comédien. Avec les professionnels et bénévoles de la Maison de Quartier nous avons commencé un travail de mémoire en collectant des témoignages d’habitants sur la Maison de Quartier et du quartier. Ceci s’adresse aux anciens mais aussi à l’ensemble des résidents de la Halvêque-Beaujoire, jeunes et enfants compris. Ceux-ci peuvent témoigner de leur vie actuelle sur ce territoire et d’un passé plus récent, car les plus jeunes ont aussi leur mémoire, et même leur nostalgie…

Cette collecte a donné lieu à une première ébauche, Urbain Poétic Halvêque 1, présentée par Simon Poulain accompagné par Raphaël Rialland, sous la forme d’une lecture publique en son et en musique. C’était le 20 janvier 2018 à la Maison de Quartier Accoord-Halvêque. Ainsi, au fil de la résidence, d’autres représentations auront lieu, suivies d’autres temps de collecte et d’écriture, toujours restituées sous des formes artistiques.

Enregistrement Sonore

  • LA BOITE A MUSIQUE > Extraits de la nouvelle de Sylvie Beauget, La Boite à Musique, lue par Simon Poulain accompagné par Raphaël Rialland, lors du festival Cosmopolis. Enregistrement en live le 4 octobre 2017 à la Maison de Quartier Accoord-Halvêque.

  • Les 4 carrés - Extraits de Urbain Poetic Halvêque 1, spectacle enregistré le 20 janvier 2018 - création sonore de Simon Poulain et Raphaël Rialland avec les paroles collectées et
    écrites par Sylvie Beauget. Cliquez ici

info portfolio